Comment vivre et survivre à un échec (écologique et personnel) en 3 points ?

Temps de lecture 5 minutes

Visuel : rawpixel.com

Tu entend peut-être depuis quelques temps à la télé ou à la radio de la collapsosophie. C’est une réponse faite par des chercheurs et des philosophes pour répondre à l’effrondrement du monde. Oui la terre et l’environnement sont blessés et détruits, et certaines personnes refusent de faire des enfants pour ne pas surcharger encore plus la terre. Oui l’eau est en train de se raréfier. Bon. Tu te sens coupable comme moi de te focaliser davantage sur comment te relever d’un échec personnel ? Cet article est pour toi !! Bon déjà, tu peux passer aux cosmétiques zéro déchets, mais tu peux aussi intégrer une certaine façon de penser. Le collapsosophe lui choisit de voir l’espoir et de rebondir, de s’adapter. Tu vis une rupture amoureuse en ce moment ? Tu as échoué dans tes examens ? Tu viens de perdre ton job ? Voici 3 leçons à retirer du livre plein de sagesse de Pablo Servigne, Raphael Stevens et Gauthier Chapelle qui parlent entraide, résilience et métamorphose.

Le nouveau livre à lire si tu t’intéresses à l’environnement et comment survivre à la catastrophe écologique

1. Accepter et se relever

Je t’en avais parlé dans mon ebook Comment se remettre d’une rupture amoureuse : un échec amoureux, mais aussi un échec professionnel, c’est comme une mort. Il y a une partie de nous qui meurt, qui n’existera plus. Et c’est normal. Idem pour les disparitions animales, et les catastrophes écologiques telles que Fukushima. Lorsqu’une catastrophe arrive, on ne peut que constater les dégâts, et encaisser le choc. Oui rien ne sera plus jamais comme avant. Mais tu as le droit et le devoir d’aller de l’avant. Pour toi, pour tes enfants, pour ta famille. Reprends tes esprits. Tu as foiré et alors ? Tout le monde se trompe. Regarde nos politiques qui ne font que de la merde depuis 40 ans en France ! Et toi tu as raté ton entretien d’embauche ? Doudou a dit c’est fini entre nous ? Allez ma grande. Encaisse et relève toi. Tu peut avoir confiance en ton pouvoir de résilience, cette capacité de rebondir. C’est en développant des liens d’affection, de réciprocité, un tissu social bien développé que tu rebondiras: certes, tu peux te recentrer sur toi-même, mais n’oublie pas que tu es un être humain dans le monde. Tu peux t’appuyer sur ton réseau d’amis et de proches pour te changer les idées, retrouver des relations saines et de confiance. Crise veut dire opportunité en chinois !!

DIane Taes citation

Retrouve ton alignement, tes valeurs profondes, tes vrais amis, ta vraie famille de coeur pour retrouver qui tu es… et le laisser rayonner.

2. Ouvre-toi à d’autres savoirs et horizons

Les auteurs du livre nous encouragent à explorer “des représentations du monde différentes du nôtre” : c’est souvent en se demandant “comment ils font les autres ? Qu’est ce qu’ils ont compris que je n’ai pas compris ?” que tu peux progresser. On devrait s’inspirer des indigènes pour apprendre à gérer la pénurie. Eux ont bien réussi à survivre des milliers d’années dans la forêt amazonienne ! Nourris toi d’autres systèmes, d’autres façons de penser, d’autres outils. C’est normal de vouloir voyager d’ailleurs après un échec ou une rupture. Notre mental a besoin de voir d’autres solutions, de se confronter à l’ailleurs. C’est sa manière de recharger les batteries, mais aussi de se reprogrammer pour trouver de nouvelles solutions.

  • Fais un petit voyage de quelques semaines si tu le peux dans un autre pays.
  • Développe ton réseau
  • Assiste à tes conférences, va à des salons
  • Fais un atelier de bilan de compétences
  • Commence une activité que tu n’as jamais eu le temps de faire
  • Essaie de nouvelles façons de rencontrer les gens que tu n’as pas faite avant.

Il s’agit d’arrêter de se centrer sur soi, pour élargir ton champ des possibles. Une autre leçon de ce livre : il est temps d’arrêter la compétition et l’exploitation pour rechercher la transdisciplinarité et la coopération.

@vanina_orsoni

3. Tisse des liens pour évoluer

Nous vivons dans une société qui a brisé le tissu social. A nous de le reconstruire car nous avons besoin des autres. En France, le bénévolat n’est pas vu comme une vraie expérience professionnelle, alors que ça devrait l’être : l’entraide, l’altruisme, la coopération. C’est dans la confrontation à l’autre que l’on change, évolue et qu’on grandit. Les liens aux autres ont besoin d’être resacralisés.

Les liens que tu dois tisser, c’est aussi avec toi-même: est-ce que tu es à l’écoute de la petite voix ? C’est sans doute le meilleur moment pour commencer un travail sur toi : méditation, sophrologie, hypnothérapie, yoga, soins énergétiques… quelles sont les choses que tu veux régler ? Est-ce que tu as réconcilié ton masculin et ton féminin ? Trouve ton authentique, en te reconnectant à toi-même.

Trouve ton alignement !

Voilà les beautés ! C’était un article un peu décalé par rapport à d’habitude, mais j’avais envie de vous donner un autre aperçu de l’échec, de nos failles, et surtout comment intégrer cette philosophie de “oui c’est la merde mais on peut y arriver”. Surtout si on y met tous du sien !

Namasté !

DIane Taes

Mots clés associés à la recherche :

  • qu’est ce que la collapsosophie
  • comment se remettre d’un échec
  • comment survivre à l’échec

Leave your thought

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.