La leçon d’Abbelle : LE truc que tu dois garder en tête pour monter un business qui marche

Deux soeurs entrepreneuses et passionnées de mode ont crée près de Londres une boutique. Pas une boutique comme les autres non. Une boutique de “gown” : de robes de soirées. Aujourd’hui à la tête d’un petit empire florissant, je vous dis au passage que Abbey Holdsworth et Ellen Holdsworth sont âgées de 21 ans et 24 ans. Pas mal hein ? Mais comment d’une simple idée, ces deux jeunes femmes ont, à un âge aussi précoce, démarré leur business et cartonnent ? Et comment toi, tu peux trouver une idée de business ?

Comment trouver une idée de business qui marche

Comment trouver une idée de business qui rapporte de l’argent, et qui te permette de trouver le succès ?

Tu dois d’abord, impérativement partir de ta clientèle : quel est son besoin ? A quoi rêve ta clientèle la nuit ?

Abbey Holdsworth et Ellen Holdsworth ont passé des heures à parler ensembles de leur robe de soirée dont elle rêvaient pour leur soirée de fin d’année. Pour finalement être déçues par le choix proposé.

“L’achat d’une robe de soirée devrait être une expérience très spéciale, mais nous n’avons pas pu trouver d’endroits offrant un excellent service à côté de belles robes.

«Nous sommes tous les deux dans la mode et nous aimons aider les gens. Après avoir passé quelques années à envisager d’ouvrir notre propre magasin de vêtements de soirée, nous avons décidé de franchir le pas.

«Lorsque nous avons ouvert notre ancien magasin en décembre 2016, nous ne savions même pas si nous vendrions une robe.”

Abbelle, le début d’un empire ?

Après seulement trois ans d’activité, et plus de 1 000 clientes satisfaites, les deux soeurettes élargissent leurs activités en s’installant dans des locaux plus vastes situés au 85, rue High et en créant quatre autres emplois à temps partiel, portant ainsi le nombre d’employés à six. Jeunes et déjà riches !

Je suis persuadée que Abbey et Ellen ont grandi en regardant les films Disney. Donc, forcément, elles décrivent leur magasin comme ”la boutique rêvée d’une princesse”… ou d’une fille qui veut jouer à la princesse pour un soir. Un puissant moteur pour toutes les filles !

La base d’un business qui fonctionne : la frustration

Réfléchis : quelles sont les difficultés que tu as rencontrées ? Dans ta vie pro ou perso ? Quelle solution tu aurais aimé avoir ? Quelle solution tu aurais été prête à acheter ?

Les deux soeurs rêvaient d’entrer dans un magasin où elles seraient bien accueillies, chouchoutées, et où elles trouveraient des robes à leur taille, qui les feraient se sentir comme des princesses. (Et honnêtement, les robes de princesse achetées sur internet genre Wish sont toujours pourave il faut le dire)

Pars de toi, de tes frustrations, de ton expérience.

Je vais te dire la liste par exemple de mes plus grandes frustrations :

  • je n’ai jamais eu de bal de fin d’année pour fêter mon bac
  • je n’ai pas eu de remise des diplômes
  • je n’ai pas encore vécu une expérience professionnelle à l’étranger
  • je n’ai pas assez voyagé dans ma vie encore, et la plupart de mes copines sont pacsées/marriées/enceintes/mamans surchargées
  • je ne me trouve décidément pas très douée pour le community management.

Voici quelques exemples de mes frustrations. Voici maintenant la liste des business qui seraient possibles :

  • Une entreprise qui organise une fête de fin d’année en le faisant financer par des entreprises locales de la ville : et hop tout le monde serait content : le boucher et la coiffeuse qui se sont fait leur pub, les parents qui n’ont rien déboursé, et les gamins qui font la teuf
  • Comme les universités reçoivent de moins en moins d’argent de la part de l’Etat, il faudra bien qu’elles se mettent au mécénat. Or, les entreprises finançant les écoles de commerce mettent le paquet pour se démarquer et faire parler d’elles. Une entreprise qui fait la relation entre ces universités en quête de financement et des entreprises en quête de prestige auprès des jeunes, ça a peut-être de l’avenir.
  • pole emploi n’est vraiment pas l’organisme sur lequel compter pour vivre une expérience à l’étranger. Un cabinet de chasseurs de tête spécialisé dans la recherche de diplômés étrangers, ça n’existe pas encore !
  • bon il y avait un site qui s’appelle Copines de voyages, mais ça n’est plus ce que c’était. C’est devenu un simple tour operator qui t’impose des dates et des programmes tout faits. Lavoyageuse.com a l’air bien plus actuel.
  • Bon là, c’est évident, il faut que je délègue ma page Facebook….

Tu voies, je pourrais te faire une liste très longue : mais à toi de jouer. Interroge tes amies : quelles sont leurs plus grande frustrations ? Qu’est-ce qu’elles auraient adoré vivre, et qu’elles n’ont jamais pu vivre ?

Voilà la beautés ! J’espère que cet article vous a plu. Pour devenir une lady boss, il va falloir te creuser les méninges, et trouver ce qui te ferait triper. Quelles sont les 3 plus grandes frustrations de ta vie ? Tu peux m’écrire ça en dessous si tu veux partager ton projet. En attendant, inspire toi du succès de Abbey Holdsworth et Ellen Holdsworth pour trouver une idée, et établir une stratégie : ces deux là vont conquérir le monde du prêt à porter de proximité !

Et surtout… prenez soin de vous !

Diane Taes

Mots clés utilisés pour la recherche :

  • comment monter un business qui marche
  • commerce rentable
  • comment trouver une idée de business rentable
  • comment monter sa propre affaire
  • comment réussir dans son business
  • comment faire pour avoir des idées de business

Leave your thought

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.